Avec cette nouvelle année, un nouveau bureau a été élu par vous tous pour diriger notre association. Ce bureau m'a fait l'honneur de me désigner comme président, ce qui représente une lourde tâche quand il s'agit de succéder à Michel Chahinian. Je le remercie, lui et son bureau pour l'excellent travail accompli lors de son mandat et j'espère que celui qui se profile devant nous sera également réussi.

Pour cela, le bureau est déjà au travail, avec une équipe malheureusement inchangée à cause du manque de volontaires pour en faire partie. Il est vraiment dommage que nous ayons assisté simplement à un jeu de chaises musicales, ce qui fait que ce bureau est étrangement semblable au précédent.

Pourtant, la tâche, bien qu'immense, est passionnante. Et être à la tête d'une association reconnue et respectée comme l'UMAF est une charge lourde, mais aussi un grand privilège car avec la réussite de notre récent bal, nous avons pu rassembler des fonds, oh certes de manière encore insuffisante, mais qui nous permettrons de continuer à aider l'Arménie au travers de nos actions. Pour cela, nous avons besoin de tout le monde, de recruter de nouveaux membres et surtout de faire adhérer les jeunes générations de confrères à notre association. C'est l'affaire de nous tous de faire venir à nous le maximum de jeunes afin de maintenir la vitalité de l'UMAF.

Il est également indispensable d'avoir le maximum de membres qui assistent aux réunions mensuelles du 3ème vendredi, ne serait ce que pour montrer à nos invités le plus souvent prestigieux la force de notre association par l'implication de ses membres. Le bureau et moi-même comptons sur vous.

Espérant vous rencontrer tous très prochainement, je vous adresse toutes mes amitiés.

Docteur Georges Aboulian, Président de l'UMAF-Paris.